Article Blog

La psychologie des couleurs et ses effets sur la chambre d’enfant

psychologie des couleursChoisir les couleurs de la chambre d’enfant pour bébé peut être délicat. Espérant échapper au fameux rose ou bleu, de nombreux parents décident de se lancer dans le monde de la couleur sur un coup de tête. Après tout, l’on peut se dire que la sélection des couleurs n’est pas vraiment une science, n’est-ce pas ?

Détrompez-vous. Il suffit de demander à l’armée de cadres du marketing qui ont investi des millions dans la recherche.

Des études dans le domaine de la psychologie, d’abord menées par des agences de publicité, suggèrent que les couleurs peuvent influencer l’humeur et le comportement, stimuler le cerveau et le corps, et même affecter la santé de votre enfant. Les experts en marketing utilisent ces résultats à leur avantage depuis des décennies. Le décor de votre salle de sport, de votre spa et même l’aspect visuel de votre hamburger dans votre fast-food favori a été spécialement choisi pour influencer tout, de votre attitude à votre appétit.

Mais la psychologie des couleurs n’est pas seulement utilisée pour affecter votre manière de consommer. Des études scientifiques ont également montré que l’exposition à certaines couleurs peut améliorer les habitudes de sommeil, augmenter la puissance de la mémoire et même améliorer les résultats scolaires – d’excellents avantages donc pour les esprits et les corps en croissance.

Que vous songiez à une nouvelle chambre d’enfant ou juste une nouvelle déco, votre conception peut bénéficier d’une petite « intervention de psychologue ». Avant d’ouvrir ce bidon de peinture, je vous invite à prendre quelques minutes pour en apprendre plus sur la psychologie des couleurs suivi de quelques conseils quant au choix des couleurs.

La psychologie des couleurs chaudes

psychologie des couleursEn général, les couleurs chaudes suscitent le bonheur et le confort, créant l’intimité en rendant les grands espaces ouverts un peu plus confortables. Des nuances audacieuses de rouge, d’orange et de jaune peuvent stimuler l’esprit et avoir un effet énergisant sur le corps.

Bien que cela soit bénéfique pour la croissance et le développement, ce n’est pas vraiment un avantage lorsqu’il s’agit pour votre enfant actif et plein d’énergie de rester dans sa chambre au moment du coucher du soleil. Ainsi, les couleurs chaudes sont à utiliser avec modération.

Au lieu de peindre une pièce entière en rouge vif ou en jaune vif, essayez de peindre un seul mur et d’accrocher sur ce dernier quelques accessoires assortis. Vous pourriez également envisager d’associer des couleurs chaudes à des teintes plus froides pour créer un sentiment d’équilibre et tempérer les éventuels effets négatifs.

Rouge

Voici un bel exemple en psychologie des couleurs. Riche et suscitant l’émotion, le rouge excite et énergise le corps, augmentant la fréquence cardiaque, la tension artérielle et la respiration.

Vous avez un petit athlète sur les bras ? Certaines études suggèrent que les effets physiques associés à la couleur rouge augmentent la capacité athlétique. Cependant, le rouge est également associé à une agressivité accrue, une incapacité à se concentrer voire des maux de tête. Certaines recherches suggèrent que l’exposition à la couleur rouge peut même nuire au résultats scolaires de votre enfant.

Rose

Universellement aimé des petites filles, le rose évoque l’empathie et la féminité et crée une atmosphère apaisante. Cependant, malgré un effet calmant au début, le rose peut devenir irritant avec le temps, entraînant agitation et anxiété. Et bien que votre princesse puisse aimer cette teinte maintenant, vous devriez vous préparer à ce qu’elle la rejette à l’avenir.

Jaune

Brillant et joyeux sont les deux mots d’ordre ici. Le jaune est associé à la motivation et au bonheur. Les jaunes doux et subtils favorisent la concentration, tandis que les nuances plus vives peuvent stimuler la mémoire et augmenter le rythme le métabolisme. Cependant, trop de jaune peut évoquer des sentiments de colère et de frustration, poussant bébé à difficile et trop stimulé.

Orange

L’orange est amical et accueillant. Il emprunte plusieurs des attributs positifs de ses parents. La psychologie des couleurs nous montrent que la couleur orange a une nature nettement sociale, inspirant la communication interpersonnelle et mettant les gens à l’aise. Comme le jaune, trop d’orange peut être trop stimulant, alors utilisez les nuances audacieuses avec parcimonie.

La psychologie des couleurs froides

psychologie des couleursLes couleurs fraîches ont un effet calmant sur le corps et peuvent rendre la chambre de votre enfant spacieuse et relaxante – pensez à un ciel ouvert et à des vagues déferlantes. Cependant, les couleurs sombres et froides peuvent évoquer toute la noirceur d’une tempête imminente et doivent être utilisées avec modération elles aussi.

Malgré leur nature apaisante, les couleurs froides n’invitent pas particulièrement à rester dans une chambre et peuvent laisser un sentiment d’indifférence et d’introversion si tout est homogène dans la chambre. Pour adoucir l’effet, associez des couleurs froides à des couleurs crèmes neutres et habillez votre espace avec des tissus doux et des accessoires confortables.

Bleu

A l’exact opposé du rouge sur la roue des couleurs, le bleu calme l’esprit et le corps, abaissant la tension artérielle, la fréquence cardiaque et diminuant les sentiments d’anxiété et d’agressivité. Les enfants qui ont des difficultés à dormir ou qui sont sujets à des crises de colère et à d’autres problèmes de comportement peuvent bénéficier du temps qu’ils passent dans cet environnement bleu. Il existe également des effets physiques du bleu, et oui il y a un rafraîchissement, comme une oasis dans les endroits chauds et humides.

Violet

Associé à la sagesse et à la spiritualité, le violet combine la stabilité du bleu et l’énergie du rouge, prenant les caractéristiques de l’un ou l’autre, selon la teinte. Le violet peut aussi avoir un aspect luxueux et est associé à la richesse et à la royauté.

Vert

Le vert symbolise la nature et favorise ainsi un environnement serein et apaisant. Associé à la santé, aux remèdes et au bien-être, le vert a un effet certain sur le corps et l’esprit, réduisant l’anxiété et favorisant la concentration. L’exposition à la couleur verte peut même augmenter la capacité de lecture. Une étude a révélé qu’en plaçant une feuille verte transparente sur le texte, les élèves pouvaient améliorer leur vitesse de lecture et leur compréhension.

Faites aussi confiance à votre instinct !

Bien que la science puisse conclure à des faits avérés et utiles, vous devriez vous rappeler que les réactions psychologiques sont profondément personnelles. Il se peut que vous ayez une perception différente d’une couleur en fonction de vos préférences culturelles et personnelles, et c’est très bien. Si votre tout-petit aime la couleur rouge, ne vous inquiétez pas pour les tons négatifs. Le cerveau est conçu pour identifier ce dont il a besoin et ce qu’il aime et nous récompensera en retour. En d’autres termes, si votre bébé est heureux, son cerveau l’est aussi.

Quelques conseils pour choisir les couleurs de chambre d’enfant

La psychologie des couleurs peut vous aider à choisir la chambre d’enfant. Faites ressortir tout l’éclat avec ces conseils et astuces. Je vais essayer du mieux que je peux pour vous permettre de concrétiser vos inspirations à travers la sélection de peinture, vous aidant à composer une palette que vous et votre enfant adorerez pendant des années.

Réfléchissez à votre future toile

psychologie des couleursAvant de vous retrouver sur une échelle à étaler une nuance quelconque, dégainez ce pinceau et prenez un moment pour examiner la pièce elle-même. La chambre de votre bébé est-elle grande ou petite ? Bénéficie-t-elle d’une lumière naturelle ou a-t-elle besoin d’être éclairée ?

Lors du choix des couleurs, il est important de prendre vos repères dans l’espace. Vous aimez les couleurs riches et profondes, mais les teintes sombres absorbent la lumière et peuvent facilement submerger une petite pièce. Les couleurs claires, d’autre part, font paraître une pièce plus grande et plus lumineuse. La meilleure façon de tirer parti de tout cela est de prendre en considération les besoins de la pièce à l’avance.

Osez l’osé

Si vous aimez les couleurs audacieuses, mais que la pièce est limité, pensez à choisir une touche de couleur amusante et audacieuse. Même dans une petite pièce, un mur avec une touche bien placée associé à une couleur sombre peut ajouter de la profondeur et donner l’impression que l’espace est plus grand. Vous pouvez également introduire une teinte audacieuse en optant pour des accessoires aux couleurs vives, tels que des rideaux et des napperons.

Penser sur le long terme

Votre tout-petit aime peut-être le rose maintenant, mais il ne faudra pas longtemps avant que ce futur grand garçon ne change d’avis. Si vous voulez créer un look qui dure, pensez à mettre de côté les pastels traditionnels et les primaires au profit d’une palette de couleurs plus sophistiquée. Essayez une apparence fraîche comme la marine et le corail ou un vert menthe frais lui aussi. D’aprés les conseils de certains spécialistes que j’ai pu croiser, vous pouvez également opter pour une teinte riche et neutre complétée par une ou deux touches de couleurs facilement modifiables.

Cherchez à apaiser

Bien sur, les couleurs de la chambre d’enfant peuvent affecter bien plus que vos plans de décoration. Comme je vous le disais, selon la science de la psychologie des couleurs, la couleur peut avoir un effet assez significatif sur les enfants, influençant leur humeur, leur comportement, et même leur bien-être physique. Donc il est aussi bon de penser à la couleur en plus de l’espace, de la déco et du design. Pas dans un ordre précis et c’est d’ailleurs ce que vous verrez dans la suite de l’article.

Définir un style ou un thème

Si vous avez du mal à choisir des couleurs, essayez plutôt de choisir un style ou un thème.

psychologie des couleursLes styles de décoration s’accompagnent souvent des palettes qui leur sont associées, ce qui réduit le champ de recherche et facilite le choix de l’agencement des couleurs. Par exemple, si vous aimez les motifs rustiques, vous voudrez peut-être vous concentrer sur les teintes chaudes, riches et inspirées par la nature. Vous avez un faible pour ce style qu’on appelle le shabby-chic ?
Si vous avez du mal à choisir des couleurs, essayez plutôt de choisir un style ou un thème.

Un thème peut aussi évoquer une couleur spécifique. On peut difficilement envisager un thème pirate sans un bleu inspiré de l’océan, et quelle pièce pourrait être considérée comme convenable pour une bébé ballerine sans cette touche de rose emblématique ? Choisissez votre thème préféré, et laissez votre imagination vous guider !

Le reste de la chambre avant la chambre

Besoin de plus d’inspiration ? Allez donc faire du shopping ! Un beau lit évolutif ou un tapis d’extérieur élégant par exemple peut servir de point de départ à tout un projet !

Même si vous avez choisi vos couleurs, c’est une bonne idée d’aller voir en magasin avant d’acheter de la peinture. La peinture ne doit pas seulement correspondre à la couleur que vous voulez. Pourquoi passer d’innombrables heures à chercher des accessoires de la bonne couleur alors que vous pourriez simplement faire l’inverse?

Trouvez le juste équilibre

La psychologie des couleurs passe aussi par l’équilibre alors pour créer un agencement de couleurs bien équilibré, limitez votre sélection à une seule teinte primaire et à une ou deux touches de couleurs. Assurez-vous d’utiliser chaque teinte plusieurs fois dans la pièce, en visant au moins trois utilisations par couleur (ce qui permet de créer une continuité et d’assurer un design fluide et harmonieux).

Soyez pointilleux au sujet de votre peinture

psychologie des couleursMaintenant que vous connaissez la psychologie des couleurs, êtes-vous prêt(e) à acheter votre peinture ? Commencez petit. Les couleurs peuvent être trompeuses et souvent différentes une fois qu’elles se fixent sur le mur. Avant de commander des litres entiers de quoi que ce soit, apportez un échantillon à la maison et peignez un carré d’essai. Attendez que la couleur sèche et faites attention à la façon dont elle est affectée par la lumière changeante de la pièce.

Si vous êtes satisfait par la teinte choisie, optez pour une peinture résistante avec un fini semi-brillant qui peut être facilement essuyé lorsque vos doigts commencent à devenir collants. Vous devriez également envisager d’acheter une peinture à faible teneur en COV ou sans COV, surtout si vous prévoyez de peindre la chambre d’enfant vous-même. Enfin, n’oubliez pas de prendre note du code de la couleur que vous avez utilisé, et gardez la peinture supplémentaire en stock pour les retouches occasionnelles (souvent inévitables).

Mère de trois merveilleux enfants, je vous partage tous les choix que j’ai été amené à faire dans l’éducation de mes petits amours. Je vous raconterais tout ce que j'ai appris sur l'univers de la puériculture en vous souhaitant que du bonheur avec vos enfants.

Continue Reading